Comment trouver le bon commissaire-priseur ?

  1. Identifier plusieurs commissaires-priseurs
  2. Mettre les commissaires-priseurs en concurrence
  3. Recevoir et comparer des avis des maisons de ventes aux enchères
  4. Choisir la meilleure proposition de mise en vente aux enchères
  5. Rencontrer le bon commissaire-priseur et lui confier la vente de l’objet

Pour trouver le bon commissaire-priseur, il suffit de comparer les services et frais des différents professionnels et de choisir celui qui vous convient le mieux : un interlocuteur proche de chez vous, un spécialiste de l’objet que vous avez à vendre, une vente rapide, des frais faibles, des facilités de transport ou de stockage. Tous ces éléments vous aideront à choisir la bonne maison de ventes aux enchères pour vous.

En effet, chercher le meilleur partenaire, le meilleur prix, la meilleure offre, la bonne affaire, c’est aujourd’hui le graal de nos quotidiens. Nous avons pris l’habitude de consulter des comparateurs pour dénicher le billet d’avion le moins cher, la petite table de salon d’occasion parfaite, les meilleurs taux pour nos emprunts immobiliers.

Comparer en ligne c’est gagner du temps, économiser de l’argent, facilement et sereinement en profitant depuis chez soi de la mise en concurrence des acteurs du marché de l’art et des enchères.

Aujourd’hui, Quel marteau vous propose un outil innovant qui vous permet de mettre en concurrence tous les acteurs du marché des enchères et de l’art depuis chez vous en simplifiant toutes les étapes de la recherche de votre commissaire-priseur.

Il est en effet possible aujourd’hui de trouver les meilleures conditions de ventes aux enchères en comparant facilement les services et frais des différents commissaires-priseurs.


mise en relation commissaire-priseur

1/ Identifier plusieurs commissaires-priseurs

En France, il existe une multitude d’acteurs du marché des enchères, spécialisés, généralistes, parisiens ou en province. Plus de 400 acteurs se partagent le marché français aujourd’hui, qui s’articule autour de trois gros acteurs que sont les deux maisons de ventes aux enchères internationales Christies et Sothebys et le français Artcurial, d’une part. D’autre part, géographiquement, une place prépondérante est occupée par Paris où se concentrent 116 maisons de ventes différentes. Près de 300 maisons de ventes de province maillent enfin le territoire français en dehors de la capitale.

Pourquoi se contenter de contacter le commissaire-priseur proche de chez vous ou supporter des frais élevés de maisons de ventes aux enchères internationales ? Pourquoi supporter des frais de transports pour envoyer votre objet à Paris quand un acteur local ou 100% en ligne vous garantit un résultat identique ?

Plusieurs outils sont à votre disposition pour identifier et trouver les coordonnées de différents commissaires-priseurs, notamment l’annuaire rédigé par l’autorité de régulation du marché des enchères : Le conseil des ventes volontaires de meubles aux enchères publiques.

Quel marteau est le premier outil en ligne qui vous permet de comparer chez vous les principaux acteurs des enchères : commissaires-priseurs, maisons de ventes aux enchères à Paris ou en Province.

En choisissant notre outil de comparaison, vous économisez du temps en passant cette étape de recherche chronophage. Ce sont les commissaires-priseurs qui vont venir à vous et plus l’inverse.


2/ Mettre les commissaires-priseurs en concurrence.

Sur le marché des ventes aux enchères, la problématique majeure est de réunir des objets et œuvres d’art de qualité pour les proposer aux collectionneurs. Pour les maisons de vente, les vendeurs potentiels constituent donc des cibles prioritaires qui font l’objet de toute leur attention.

En effet, sans objet pas d’enchère !

Cette évidence justifie aujourd’hui une concurrence acharnée des maisons de ventes aux enchères pour l’acquisition de vendeurs. Les commissaires-priseurs se livrent des batailles farouches qui aboutissent parfois à des ventes communes comme à l’occasion de la dispersion de la collection Dina Vierny en 2013 organisée conjointement par deux maisons de ventes aux enchères : Sotheby’s et Artcurial. Cette concurrence est réelle et dynamique à tous les niveaux du marché.

Les acteurs traditionnels comme les maisons de ventes aux enchères familiales et historiques cultivent des partenariats avec des professions centrées autour du patrimoine comme les notaires, les compagnies d’assurances, les courtiers et conseils en investissements.

Tous consacrent d’importants budgets à l’acquisition de nouveaux vendeurs d’objets d’art, bijoux, meubles anciens ou œuvres d’art via les canaux de publicité classique, la presse spécialisée ou les réseaux sociaux.

Un seul objet, un ensemble ou une collection peuvent attirer l’attention de plusieurs commissaires-priseurs. Les mettre en concurrence est la garantie pour chaque vendeur d’obtenir les meilleures conditions de mise aux enchères.


3/ Recevoir et comparer des avis des maisons de ventes aux enchères.

En effet, pour pouvoir comparer différentes offres de mise aux enchères, il convient de proposer votre objet aux différents professionnels identifiés. Traditionnellement, les commissaires-priseurs vous proposent de se déplacer chez vous pour réaliser un inventaire de l’ensemble de vos objets et œuvres d’art. Cet inventaire peut servir de base à une proposition de mise aux enchères en identifiant les objets à fort potentiel sur le marché des enchères via une fourchette estimative. Il vous est aussi possible de vous déplacer avec votre objet chez différents commissaires-priseurs pour obtenir un avis oral ou encore de leur écrire par mail en décrivant précisément votre objet, et en l’illustrant de photographies. Toutes ces étapes sont extrêmement chronophages, difficiles à concilier avec vos disponibilités personnelles et professionnelles.


4/ Choisir la meilleure proposition de mise en vente aux enchères.

Obtenir le meilleur prix en vendant un objet est la motivation première quand on choisit les enchères. Vendre un objet aux enchères c’est appeler en un même lieu et au même moment les amateurs pour créer une émulation autour de l’œuvre en vente et laisser s’envoler les prix.

Pour ne pas perdre ce bénéfice, il est essentiel de trouver et choisir la meilleure proposition : estimations, prix de réserve, type et date de vente, frais de transport et de stockage, honoraires…

Tous ces éléments peuvent diminuer le montant reversé au vendeur, qui se doit de rester vigilant et objectif.

Grâce à Quel marteau, en quelques clics, vous pouvez trouver une vente proche de chez vous, et économiser les frais de transport, une vente imminente et toucher rapidement votre argent, des frais réduits pour économiser des euros …

Les honoraires des commissaires-priseurs varient selon plusieurs critères et notamment en fonction de l’objet que vous proposez aux enchères. Sur Quel marteau, nos vendeurs ont reçu des propositions d’honoraires entre 6%TTC et 18%TTC. En moyenne, sur le marché, les particuliers se voient appliquer des frais de 15%TTC à 20%TTC.

Une maison de vente indépendante disposant de sa propre salle pourra vous faire économiser les frais de stockage ou proposer des rendez-vous de dépôt souples adaptés à vos contraintes personnelles et professionnelles.

Pour choisir la meilleure offre, vous devez obtenir de chaque commissaire-priseur les éléments qui sont essentiels pour vous.

Sur Quel marteau, rien de plus simple : chaque offre contient une fourchette d’estimation, un prix de réserve, des frais mentionnés TTC, une date de ventes aux enchères, des délais de paiement. En déplaçant un curseur, vous pouvez filtrer facilement les offres en fonction de vos critères.


5/ Rencontrer le bon commissaire-priseur et lui confier la vente de l’objet

Selon vos contraintes et à votre discrétion, vous privilégiez le professionnel qui répond à vos attentes. Sur Quel marteau, rien de plus simple : cliquez sur Acceptez et vous êtes mis en relation avec votre commissaire-priseur. Vous pouvez proposer des dates de rendez-vous directement depuis votre espace Quel marteau ou attendre que la maison de ventes aux enchères vous contacte. Notre équipe vous accompagne en répondant à vos interrogations sur les différentes modalités, vous aide à contacter le commissaire-priseur et le cas échéant vous conseille des solutions logistiques. Votre objet arrive sereinement jusqu’à la salle des ventes où il attendra que le marteau tombe !




Convaincus ? N’attendez plus et venez profiter des avantages offerts par Quel marteau, premier outil en ligne et gratuit qui compare les commissaires-priseurs !